banniere copie

Questions d’@annahplaisir sur votre sexualité.

Parler de sa sexualité induit automatiquement une connaissance de soi (corps, envies, fantasmes, limites). Utiliser des sex-toys est un pas de plus vers cette quête. Le problème, c’est que pour l’inviter dans vos ébats, il faut lui consacrer un budget.

Peur d’être déçu, difficile  de composer avec sa moral même si tout le monde ou presque possède un toys, s’en servir sans complexe est une autre paire de manches. Cela demande de reposer de nouvelles règles éducationnelles et secouer sa nature casanière. L’homme par nature n’aime pas le changement, modifier ses habitudes, casser le rythme, utiliser des accessoires ou des jouets reste problématique voir tabou

Pas si simple de glisser entre la poire et le fromage que vous aimeriez pimenter vos ébats !

Ceci dit, c’est déjà très bien d’en avoir l’envie !

Questions :

  • Qu’est ce que vous voulez ?
  • Qu’est-ce que vous attendez de ce changement ?
  • Qu’est-ce que vous souhaitez améliorer
  • Que voudriez-vous découvrir ?
  • Quel plaisir souhaitez-vous explorer

Nous sommes dans une société de consommation et nos ébats sont soumis aux même critères.

  • Si je fais l’amour, je demande satisfaction.
    Je veux un orgasme, je veux que cela dure un minimum de temps.
  • Si j’investis dans un sex-toys, il faut qu’il réponde aux critères de sélection (vaginal clitoridien anal, périnée)je veux en avoir pour mon argent . (compréhensible)

Seulement la sexualité n’est ni contrôlable ni quantifiable. On a des jours avec et des jours sans.

Parfois, le jouet, que vous aurez sélectionné, ne vous apportera pas pleinement satisfaction parce qu’il y a d’autres variables que la technique à prendre en compte

  • Il faut composer avec son partenaire et ses humeurs
  • et notre pire ennemi ; NOUS et notre inconscient. Parfois, il a des envies que la raison à du mal à admettre, des fantasmes des choses bizarres à vous soumettre, des scénarios dérangeants, tout ceci peut contre carrer vos plans voire vous bloquer ! Soyez patient.

Pas facile de s’épanouir. Non, effectivement cela demande du temps, de la connaissance de soi, l’envie de partager avec l’autre et les bons outils.

Pour raccourcir l’un des paramètres, j’endosse momentanément le rôle du mannequin dans un crash test qui n’est qu’un moyen détourné, pour vous accompagner plus vite vers le plaisir.

Je suis entrain de sélectionner pour vous une gamme restreinte de jouets , qui sauront se montrer performants .

Fini la perte de temps à chercher le bon sex-toys à être déçue à l’arrivée, car tout compte fait il est très cher pour ce que c’est. Vous n’avez désormais plus qu’à vous concentrer sur votre plaisir et celui de votre conjoint(e)  de mon côté, je vais tenter de dénicher les perles rares pour vous.

Rassurez-vous, je n’ai pas vocation à être testeuse, je laisse cette partie aux professionnels dont c’est le métier.  Mon bâton de maréchal, c’est l’accès au plaisir et l’épanouissement de la femme accessoirement le couple. Ne soyez pas vexé monsieur,  je ne vous oubli pas.

C’est juste que je trouve que la femme est vraiment trop souvent prise comme cible pour des maltraitances. Sa place n’est pas confortable et lui apporter un peu de douceur me réconcilie avec l’image de ce que pourrait être la vie entre êtres humains harmonieux. Difficile !
Je me consacre alors à la replacer sur devant de la scène dans sa sexualité et le droit au plaisir.

J’ai entendu dernièrement un sexologue qui disait que nous ne pouvions, toutes attendre les mêmes choses de notre corps. « Toutes les femmes ne sont pas des formules 1 ». À en croire ses propos, si vous êtes clitoridienne, c’est déjà bien. Vouloir être vaginale, connaître l’effet source et prendre du plaisir avec votre étoile serait présumer de vos capacités érotiques . J’entends bien que nous n’avons pas toutes les mêmes désirs. Que des problèmes d’ordre fonctionnel où des mutilations peuvent empêcher le développement normalement du plaisir dans votre corps. Mais, je ne vois pas quel motif invoquer pour se restreindre.

La curiosité est un joli défaut, être hédoniste dans ce monde violent est un moyen de ne pas sombrer.

Pour rentrer dans le vif et reprendre le dossier PLAISIR, je vous propose plusieurs stimulateurs conçus pour déclencher l’orgasme du point G. Oui, encore, vous voyez le sujet est loin d’être tarit. :)

  • Il s’appelle « le désir papillon » très belle facture, fait à ma mesure.
    Merci à idée du désir.
  • Il s’appelle « l’icône» en silicone, merci à la maison SOFTPARIS.
  • Il s’appelle « l’INA 2 » en silicone, merci à la maison LELO

A très bientôt

Annah

 

 Vous avez appréciez cet article ? indiquez moi juste votre prénom et votre email et je vous envoie gratuitement mon dernier ebook

banniere copie